lhassa – kathmandu en VTT

Du plateau tibétain aux vallées népalaises en VTT

LES POINTS FORTS DE VOTRE RAID VTT :

  • L’acclimatation en visitant les principaux monastères de Lhassa
  • Le beau col du Kamba La pour se mettre en jambe
  • L’arrivée en vélo au camp de base de l’Everest
  • La transition du plateau aride du Tibet à la végétation luxuriante du Népal
  • La journée à Shigatse pour profiter pleinement de visiter le monastère

NIVEAU

 

PÉRIODE

CONFORT

 

Groupe de 3 à 8 personnes

Hors vol France- Népal

Notre enthousiasme pour votre voyage à vélo au tibet : 

Après le survol de l’Everest, deux nuits sont indispensables pour une bonne acclimatation. Nous mettons à profit ce temps pour visiter Lhassa et ses monastères, le Potala, le Jokhang et le Barkhor.
Nous nous engageons alors dans un vrai challenge en vélo, rallier les capitales du Népal et du Tibet. Nous empruntons la route mythique qui permet de rejoindre Kathmandu par des cols à plus de 5000m avant de plonger au Népal. Sur la trace des anciennes caravanes de yacks qui apportaient laine et sel des grands plateaux arides aux vallées luxuriantes du Népal. Bien qu’à dominante sportive, nous découvrirons les aspects culturels de ce pays mythique ainsi que la vue impressionnante de l’Everest depuis son camp de base nord. Le vélo est un excellent moyen de profiter pleinement de l’immensité des paysages du Tibet.
Un itinéraire sportif qui n’oublie pas les richesses culturelles du Tibet. Nous découvrons Gyantse et Shigatse, la seconde ville du Tibet pour visiter le Tashilhunpo.

    ITINÉRAIRE DE VOTRE RAID VTT 

  Jour 1. Départ pour le Népal

 

Jour 2. Arrivée au Népal

Arrivée à Kathmandu et transfert à votre hôtel pour le briefing.

 

Jour 3 à 5. Kathmandu

Il faut trois jours ouvrés avec les passeports afin d’obtenir les permis spéciaux pour le Tibet. Ce sont des journées libres à Kathmandu. La capitale népalaise est le creuset du mélange entre hindouisme et bouddhisme, une belle manière d’aborder la culture tibétaine avant de partir pour le Tibet.
 

Jour 6. Vol de Kathmandu à Lhassa (3650m)

Transfert à l’aéroport et vol pour la capitale du Tibet : Lhassa. C’est le premier temps fort du voyage avec le survol de la chaîne himalayenne vous passez à côté de l’Everest. A votre arrivée au Tibet, accueil à l’aéroport par votre guide tibétain et transfert à l’hôtel. Promenade possible dans le quartier du Jokhang.
 

Jour 7. Visite de Lhassa : Potala, Jokhang et Barkhor

Le Potala est le plus important des monastères du Tibet. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco il  n’a pas connu de destruction majeure contrairement à la majorité des monuments religieux du Tibet. Au XVIIème siècle, le Cinquième Dalaï Lama décida de construire pour sa secte, les Gelugpa, un palais plus grand que celui de Drepung. Il choisit un site qui domine toute la vallée de Lhassa, le Marpo Ri où l’empereur Songtsen Gampo avait construit son palais. Il est considéré comme la demeure sacrée de Chenresig, le Bodhisattva de la compassion dont les Dalaï Lama sont la réincarnation. La chapelle Phakpa Lhakhang du VIIème siècle est le sanctuaire du Potala. Elle abrite la statue d’Avalokitesvara. C’est une grotte qui faisait partie du palais de Songtsen Gompo. Le Potala se divise en deux parties principales, le Palais Rouge dédié au culte : temples, mausolées des Dalaï Lama et chapelles. Le Palais Blanc abrite les pièces de vie et les appartements du Dalaï Lama.
Le Jokhang est l’un des plus anciens temples de Lhassa, il fut construit par Songtsen Gampo au VIIème siècle pour abriter une statue, le Jowo Sakyamuni. Elle aurait été réalisée par Bouddha lui-même de son vivant. Les tibétains lui confèrent donc une très haute valeur spirituelle, ce qui contribue à faire du Jokhang le cœur religieux de la ville. Des pèlerins de toutes les régions du Tibet viennent adorer le Jowo Sakyamuni qui est resté, malgré les siècles en bon état. Vous admirez la statue qui a traversé les années, la ferveur des pèlerins ne laisse pas indifférent.
Devant le Jokhang, les bouddhistes prient, s’allongeant au sol de tout leur long puis se relevant de façon répétitive. Plus loin votre regard suit le flot continu de pèlerins qui tournent autour du Jokhang. Ils effectuent la kora, c’est-à-dire la déambulation autour d’un lieu sacré. La kora autour du Jokhang est appelé Barkhor ; on confond maintenant ce nom avec celui du quartier. Là aussi vous pouvez ressentir une atmosphère très calme et pieuse, qui ne laisse pas insensible et a contribué à l’aura du Tibet en occident. On comprend mieux la non-violence prônée par la religion bouddhiste. La place du Jokhang est impeccable, contrôlée, sécurisée ; la kora est imperturbable, lente et puissante. On comprend aussi que le Tibet et le bouddhisme puisse toucher et susciter des vocations. La foule est colorée, des femmes portent dans leurs longues tresses des turquoises et du corail. Les khampas, vaillant cavaliers du Kham (est du Tibet) aux nattes tressées de ruban bleu ou rouge prennent aussi part au pèlerinage. Laissez-vous porter par cette foule pieuse le long des dizaines de boutiques qui font du Barkhor non seulement le centre religieux mais aussi le centre commercial du Lhassa traditionnel. Les marchands du temple vendent l’encens, les drapeaux à prière, moulins à prière, mala (chapelet bouddhiste) ou autres statues des divinités.
Nuit en hôtel 4 étoiles.
 

Jour 8. Visite de Lhassa : Drepung et Sera

Maintenant que vous êtes un peu acclimatés c’est à VTT que vous vous rendez aux monastères de Drepung pour les premiers tours de roue. Il vous faut pédaler environ 8 km pour rejoindre le monastère de Drepung à l’ouest de Lhassa. Il fut fondé par Jamyang Chöje en 1416. Un des moins endommagé par la révolution culturelle, une grande partie de ses statues ont été conservées. Actuellement, plus que 400 moines vivent à Drepung. Après le déjeuner vous prenez les VTT pour Sera. Fondé en 1419 par un disciple de Tsongkhapa, il  est l’un des six grands monastères Gelugpa. Cette cité monastique est composée du Grand Hall d’Assemblée, de trois tratsang, collèges d’études spécialisées et de trente khangtsen, résidences réservées aux moines des différentes régions du Tibet.
Nuit en hôtel 4 étoiles.
 

Jour 9. Lhassa à Nagartse

Premier tour de roue matinal sur la route mythique de l’amitié qui vous conduira jusqu’à Kathmandu. Vous quittez la capitale du Tibet pour une courte mise en jambe d’une vingtaine de kilomètres jusqu’au bouddha sculpté de Nyethang. Ensuite, Les VTT dans le véhicule, vous avancez jusqu’au col du Kampa La à 4800m. Pour la descente, l’altitude est moins gênante et vous entamez la longue descente en lacets pour rejoindre le fabuleux lac turquoise de Yamdrok que vous longez un peu plus loin que Nagartse. Guest house.
VTT : 24 km, +80m/-110m – Transfert : 60 km – VTT : 60 km, +150m/-450m
 

Jour 10. Nagartse  à Gyantse

C’est une bonne journée, il faut partir de bonne heure pour conserver du temps pour les visites. En selle, vous attaquez dur ce matin, c’est notre premier col à VTT qui vous attend, et bien sûr un col à 5050m. Une montée progressive sur une vingtaine de kilomètres vous fait arriver au Karo La, légèrement au-dessus des 5000m. La longue descente qui suit en faux plat offre de splendides paysages sur une immense vallée. Les grands angles ne suffisent pas à capter ces étendues. Le Tibet offre ces grands espaces où se perd votre regard…
La descente continue certes mais il vous faut toutefois passer le col du Simi La en bordure du lac éponyme. Descente et longue ligne droite se suivent et selon l’horaire on peut mettre les VTT dans le véhicule pour ne pas rater la visite de Gyantse.
VTT : 105 km, +640m/-1080m
 

Jour 11. Gyantse à Shigatse

Etape roulante mais assez longue pour rejoindre Shigatse, les lignes droites nous donnent la pleine conscience de l’immensité du plateau tibétain. Les plus courageux feront l’étape entière en pensant à la journée de repos qui les attend. Nuit à l’hôtel.
VTT : 90 km, +120m/-250m
 

Jour 12. Journée de repos à Shigatse

C’est une journée de repos bien méritée qui vous permet de visiter Shigatse, la seconde ville du Tibet. Elle est célèbre pour son monastère important, une petite ville mais surtout les débats philosophiques assez spectaculaires des moines. En robe rouge, les mains claquent à chaque argument tandis que l’interlocuteur reste assis paisiblement. Une belle image du Tibet. Nuit à l’hôtel.
 

Jour 13. Shigatse à Lhatse

Après un transfert en véhicule vous enfourchez à nouveau les vélos pour un col certes plus modeste que les précédents mais à 4540m, le Tsuo La. La montée au début très progressive se raidit un peu à l’approche du Tsuo La que l’on passe sous une arche de drapeaux à prières. Puis c’est une longue descente qui nous conduit à Lhatse.
Transfert 75 km – VTT : 75 km, +540m/-520m
 

Jour 14. Lhatse à Pasum

Vous prenez la direction du Camp de Base de l’Everest en véhicule sur 100km puis en VTT vous empruntez la piste qui vous conduit à votre second passage au-dessus de 5000m. Au col du Pang la à 5220m, si la météo est avec nous le panorama est exceptionnel, le vent emmène les prières des drapeaux multicolores au-dessus à travers le Tibet. Vous enchaînez avec une longue descente en lacets. Guest house après le col.
Transfert 100 km – VTT : 58 km, +950m/–1150m
 

Jour 15. Pasum au Camp de Base de l’Everest

Montée en continu au Camp de Base de l’Everest en passant par Rongbuk ou vous revenez dormir. Il existe deux camps de base de l’Everest, le camp de base sud qui se situe au Népal et le camp de base nord au Tibet ou vous êtes. L’ascension par le côté tibétain serait plus « facile » !!! La face Nord du géant apparaît au coucher du soleil, un moment magique de votre voyage. Guest house à Rongbuk.
VTT : 46km, +900m/-200m
 

Jour 16. Camp de Base de l’Everest à Tingri

Vous quittez le camp de base de l’Everest pour rejoindre la route de l‘amitié mais par une piste différente. Le départ dans le froid fera partie des souvenirs mais les doigts se réchauffent rapidement à l’arrivée du soleil. A environ 15 kms du camp de base, vous prenez à l’ouest en direction du col de Lham, une montée en piste difficile vous fait passer à nouveau la barre des 5000m. Bonne descente pour rejoindre la route de Lhassa à Kathmandu. En tournant la tête à gauche, le Cho Oyu semble tout proche. Nuit en auberge à Tingri.
VTT : 72 km, +1080m/-1630m
 

Jour 17. Tingri à Paiku lake et VTT Paiku lake à Gyirong

Vous êtes de retour sur la route de l’amitié pour un transfert en véhicule jusqu’au lac de Paiku, Au loin le fameux Shishapangma, sommet qui dépasse sur la pointe des pieds les symboliques 8000m. Vous arrivez sur les rives du lac d’où l’on reprend les vélos pour une belle partie.
Voilà votre dernière col au Tibet, dernier à plus de 5000m aussi mais pour cela vous profitez encore des rives du lac Paiku aux eaux marines. Puis la route bifurque sur la gauche pour un premier col au-delà de 4900m mais rapidement vous redescendez pour traverser une grande plaine et c’est enfin l’ascension. Longue descente pour Gyirong, ville chef-lieu, nuit à l’hôtel. Nuit à l’hôtel.
Transfert 120 km – VTT : 64 km, +830m/-1300m
 

Jour 18. Gyirong à Kyrong

Une incroyable descente… Pendant la première moitié de votre descente en VTT, vous suivez gentiment la rivière Kyrong, un immense faux plat descendant. La végétation arrive timidement puis les montagnes environnantes se font plus proches, les gorges se resserrent et la descente s’accélère… La frontière avec le Népal est maintenant toute proche et vous longez la grande vallée de la Tsum juste de l’autre côté des montagnes à votre gauche. Les gorges sont maintenant très étroites, la végétation abondante et des files de camions annoncent la frontière. Nuit en lodge.
VTT : 90 km, -2800m – Transfert 30 km
 

Jour 19. Kyrong à Kathmandu

Seulement 27 km nous sépare de la frontière mais il faut se lever de bonne heure pour le transfert à Kathmandu.
Le passage de la frontière demande environ une heure normalement. Vous quittez l’équipe tibétaine et retrouvez l’équipe népalaise pour la suite du trajet en véhicule cette fois. La belle route est maintenant une piste parfois difficile selon l’intensité de la mousson. Vous rentrez dans la tumultueuse capitale népalaise pour rejoindre la ruelle qui mène à votre hôtel.
VTT : 27 km – Transfert 7 à 8 heures
 

Jour 20. Départ pour la France

Petit déjeuner et transfert à l’aéroport dans la journée ou en soirée suivant votre vol.