Camp de base de l’Everest

Kala pattar et le vrai camp de base de l’Everest

LES POINTS FORTS DE VOTRE TREK :

  • Le trek mythique par excellence, au pied de l’Everest
  • Une vue très proche de l’Everest
  • Un trek au milieu des géants de l’Himalaya
  • La culture sherpa et bouddhiste
  • Plusieurs points de vue sur l’Everest et l’Ama Dablam

NIVEAU

PÉRIODE

CONFORT

Groupe de 2 à 8 personnes

Hors vol international

Notre enthousiasme pour votre voyage

Au cœur du massif le plus connu du Népal, partez-vous imprégnez d’une ambiance unique au pied des géants. Très rapidement entouré de sommets de plus de 6000m, le trek progresse dans la vallée qui a été remontée par les grands alpinistes comme Edmund Hillary. Les villages sherpas sont entourés de glaciers et de proche en proche vous conduise devant le plus haut sommet du monde.
Une approche progressive vous permettra d’aller au plus près de l’Everest dans un décor impressionnant aux dimensions étonnantes pour nos références alpines. Outre le kala pattar, point de vue à 5550m sur l’Everest, vous irez au véritablement camp de base l’Everest. L’occasion de voir d’un peu plus près l’ambiance des grandes expéditions sur l’Everest.

    ITINÉRAIRE DE VOTRE TREK : 

 

Jour 1. Départ pour le Népal

Jour 2. Arrivée à Kathmandu et transfert à l’hôtel

L’avion survol la vaste plaine indienne avant d’arrivée dans la vallée Kathmandu. La célèbre capitale népalaise. Nous vous accueillons à l’aéroport et vous conduisons à votre hôtel pour le briefing.

Jour 3. Bus de Kathmandu à Ramechap puis pour Lukla et marche Phakding (2850m)

Le nouveau départ du vol pour Lukla est maintenant depuis Ramechap. Cela oblige à partir de nuit vers deux heures du matin pour cet aéroport à environ 4 heures de route. Le vol pour Lukla est un vol à vue et soumis aux conditions météo. Par ailleurs, l’heure népalaise n’est pas celle de « Big Ben », il faut donc prendre la situation comme elle vient en faisant confiance à l’expérience des pilotes sur la prise de décision. En cas de mauvaises conditions météo, le vol peut être annulé et nous reportons le vol au lendemain.
A Lukla, la piste d’atterrissage achetée par Edmund Hillary pour 635 Dollars en 1964 est maintenant largement utilisée par les « Twin Otter ». Nous commençons la marche dans la vallée de la Dudh Koshi sur sa rive droite pour rejoindre Monjo. Cette nuit permet d’approcher les 3000m et commencer notre acclimatation mieux qu’à Phakding, étape habituelle mais basse.

Marche : 4 heures, +200m/-200m

Jour 4. Phakding à Namche Bazar (3450m)

A Monjo, après une courte marche nous gagnons le fameux pont suspendu qui traverse la Dudh Koshi, littéralement la rivière de lait qui arrive des gigantesques glaciers de l’Everest. Ici, commence notre trek en haute altitude puisque nous franchissons dans une pente raide la barre des 3000m, marque de notre entrée dans le domaine des géants. Il convient de prendre son temps pour cette montée raide de Namche, c’est ici que commence à se jouer l’adaptation de notre organisme à l’altitude.

Marche : 4 heures, +700m/-100m

Jour 5. Namche à Khumjung (3850m) et Namche

Une journée d’acclimatation en aller-retour. Nous allons au fameux village de Khumjung. Ce petit village de la région de l’Everest a été rendu célèbre par Edmund Hillary qui a particulièrement apporté son aide, entre autre à la construction de l’école. Mais le petit plateau naturel de Khumjung a un autre attrait, la vue en balcon sur le Thamserku et l’Ama Dablam est captivante.

Marche : 3 heures, +400m/-400m
 

Jour 6. Namche à Phortse (3800m)

Une journée courte d’acclimatation. La vue en balcon sur le Thamserku et l’Ama Dablam est captivante, puis nous traversons la Dhud Khosi, la rivière laiteuse qui arrive du glacier sud du Cho Oyu, rien que ça. Deux cents mètres plus haut, c’est le petit plateau de Phortse généreusement exposé au sud.

Marche : 5 heures, +600m/-250m ou 3 heures, +200m/-200m
 

Jour 7. Phortse à Pangboche (3900m)

C’est une journée en balcon à nouveau, du véritablement plat pour laisser notre organisme se mettre au diapason avec notre environnement ; moins de concentration en oxygène dans l’air. L’Ama Dablam dévoile toute sa face ouest, une face complexe et au combien esthétique qui a fait de ce sommet un des plus convoité du Népal bien que son altitude n’atteigne pas la barre symbolique des 7000m. Pangboche est un village d’où viennent de nombreux sherpas qui ont monté les plus hauts sommets du monde.

Marche : 6 heures, +250m/-100m
 

Jour 8. Pangboche à Dingboche (4300m) par Chukung

Cette journée est à la fois une exploration de la vallée de l’Island peak et permet de passer une seconde nuit à plus de 4000m. A Chukung, c’est la face nord de l’Ama Dablam que nous pouvons observer maintenant.

Marche : 3 heures, +850m/-450m
 

Jour 9. Dingboche à Lobuche (4900 m)

L’ascension est régulière entre les deux villages du Tobuche peak au Lobuche peak. Deux lieutenants des géants himalayens. Lobuche est lové dans au pied de la gigantesque moraine.

Marche : 4 heures, +700m/-100m
 

Jour 10. Lobuche au camp de base de l’Everest et Gorakshep (5160m)

La journée est assez longue et il convient comme toujours en altitude de rester derrière le guide qui marquera le pas. Nous progressons sur la moraine une grande partie de la journée pour arriver au véritable camp de base de l’Everest. A la saison d’automne, le camp est généralement relativement délaissé, il n’en reste que l’on y ressent l’ambiance de ces expéditions exceptionnelles et l’atmosphère des lieux au pied de géante la cascade de glace est impressionnante. Au printemps, c’est encore plus saisissant avec tout un village qui vit à cette altitude.

Marche : 7 heures, +550m/-290m

Jour 11. Gorakshep au Kala Pattar (5550m) et Pheriche (4260m)

C’est le jour J, le Kala Pattar, rocher noir est le meilleur point de vue sur l’Everest. Mais le Pumori, directement au-dessus de nos têtes ne manque pas d’impressionner. La descente est longue…

Marche : 7 heures, +400m/-1300m
 

Jour 12. Pheriche à Namche (3450m)

Nous connaissons le chemin mais à la descente, l’effort physique est bien moindre et nous pouvons plus facilement lever le regard vers les glaciers. En face de Pangboche que nous avons traversé, le village de Deboche juste en-dessous de Tengboche nous permet de prendre pied sur le versant nord où les forêts de sapins s’épanouissent. Après la visite du fameux monastère de Tengboche, le principal monastère du Khumbu une grande descente en forêt nous fait gagner la rivière pour remonter au village de Namche.

Marche : 7 heures, +550m/-1350m

Jour 12. Namche à Lukla (2800m)

La descente que nous prenions si lentement à l’aller est maintenant une formalité, fort de notre acclimatation, on dévale jusqu’au pont suspendu, de vrais petits sherpas et puis ça déroule tout seul jusqu’à Lukla.

Marche : 7 heures, +650m/-1300m

Jour 13. Lukla à Kathmandu

Des images de sommets immaculés plein les yeux, le retour à l’altiport le plus célèbre du Népal est toujours un exercice d’acclimatation aussi, ou disons plutôt de ré acclimatation. Un sas avant le vol pour Katmandu.
Comme à l’aller, vous le vol passe par Ramechap, vous avez ensuite 4 heures de route pour rejoindre Kathmandu.

 

Jour 14. Journée de sécurité

Indispensable en raison du vol de Lukla, une journée de sécurité est le minimum pour ne pas rater votre vol international si la météo est capricieuse. Idéalement, nous vous conseillons d’avoir deux journées pleines de sécurité.
Si la météo ne joue pas de tour, vous mettez à profit ces journées pour visiter la capitale du Népal. L’ancien royaume hindouiste recèle dans sa capitale un mélange culturel unique, la rencontre de l’hindouisme et du bouddhisme.
Dernière nuit à Kathmandu.

 

Jour 15. Départ du Népal

Départ de l’hôtel pour l’aéroport. Vous arrivez en France le jour même ou plus souvent le lendemain, selon les horaires de votre vol.

 

Jour 16. Arrivée à la maison