Logo de Tribeni Trek

Vallée de Kathmandu et Safari

14 jours dont 4 jours de randonnée

Sites bouddhistes, hindouistes et rizières à Kathmandu

Notre enthousiasme pour votre voyage

La vision élitiste du Népal qui serait réservé aux grands sportifs est infondée. De courtes randonnées suffisent à découvrir la campagne népalaise. Nous vous proposons cet itinéraire qui associe des visites culturelles à une immersion dans la campagne népalaise proche de la capitale et un safari au sud du Népal, dans la région du Teraï.
Vous visiterez les durbar square de Patan et de Bhaktapur, Swayambunath et Pashupatinath ou encore Bodnath et sa fameuse stupa avec un guide culturel francophone qui vous donnera les clés pour comprendre une culture loin de vos codes occidentaux.
Les odeurs, les couleurs et le bruit, tout est excès à Kathmandu, votre randonnée dans la vallée et les hébergements que nous avons choisis vous ménage le recul nécessaire pour appréhender cette exubérance asiatique, à la fois fascinante et déroutante. Avec le safari dans la région sud du Teraï, les vélos anglais imprime un rythme nonchalant, une invitation contemplative.

Votre itinéraire détaillé

Jour 1. Départ de France pour le Népal


Jour 2. Arrivée à Kathmandu et transfert à l’hôtel

Arrivée à Patan, ville satellite de Kathmandu mais à présent partie intégrante de l’agglomération. Nous vous accueillons à l’aéroport et vous conduisons à votre hôtel pour le briefing.


Jour 3. Visite de Patan et des villages alentour

Patan, l’ancienne Lalitpur est une des trois cités de la vallée. Comme Kathmandu et Bhaktapur, Patan est une cité newar, l’ethnie originaire de la vallée. A la fois bouddhistes et hindouistes, les newars illustrent parfaitement cette fusion des deux religions. La belle cité en traduction littérale possède l’un des plus beaux Durbar sqaure et l’un des plus vivants.
Au petit matin, les femmes venues à l’aube des villages voisins vendent leurs légumes, d’autres font la pudja (cérémonie) de la maison qui se termine par la vénération d’une pierre sacrée dans la rue. Vous êtes déjà dans l’ambiance népalaise. Les couleurs, les odeurs d’encens et l’agitation qui commence dans les ruelles étroites. Vous visitez avec votre guide les principaux lieux d’intérêt de Patan puis un véhicule vous conduit au village de Bungamati. Dans la tradition artisanale newar, Bungamati est la ville de la sculpture sur bois. Les artisans travaillent les bois exotiques selon les traditions ancestrales. Un peu plus loin, vous prolongez votre première découverte des villages de la vallée par la visite de Khokana, vivant encore au rythme des champs malgré la proximité de la capitale népalaise. Vous rentrez à votre hôtel de Patan.


Jour 4. Hindouisme et bouddhisme à Kathmandu

Vous visitez aujourd’hui les principaux sites de la vallée.
Swayambunath est selon la mythologie à l’origine de la vallée, le lieu d’où se consumait une flamme qui s’autoalimentait près d’un lotus. Autrefois, un lac recouvrait la vallée, le lotus et cette flamme ont été vus en rêve par Manjusri qui une fois sur place trancha une colline au sud de la vallée asséchant le lac et donnant naissance à la vallée. Le stupa de Swayambunath est à l’emplacement du lotus. Hindouistes et bouddhistes y prient. Vous profitez également d’une vue dominante sur la vallée.
A Pashupatinath, le temple de Shiva et le principal temple hindou de la vallée, les népalais hindous prient mais viennent également pour les crémations. Sans doute un des moments, les plus spectaculaires et déroutants de votre voyage. La crémation est pour les hindous une naissance. Cette visite est l’occasion de remettre en question notre bagage culturel et d’ouvrir le regard sur l’autre. Vous rencontrez également de nombreux sâdhus, ils ont choisi de renoncer à la société dans le but de rompre le cycle des renaissances et d’atteindre le nirvana.
Bodnath est le stupa illustrant souvent Kathmandu. C’est le lieu de culte bouddhiste le plus important au Népal. Les bouddhistes tournent autour du stupa le soir venu en tournant les moulins à prière. Le quartier regroupe toutes les ethnies bouddhistes et de très nombreux monastères. Une ambiance pieuse touchante.
Pour vous permettre de profiter de l’ambiance du soir, vous dormez à proximité du stupa.


Jour 5. Entre rizières et temples, l’est de la vallée

Vous prenez un bus local, le plus pratique pour la courte distance que vous devez faire. C’est aussi la meilleur façon d’approcher un peu le quotidien des népalais. Après cette brève immersion urbaine, vous voilà à la campagne, au milieu des rizières. Vous découvrez l’activité des champs, selon la saison, le riz, le blé ou les pommes de terre sont cultivées. De l’autre côté d’un petit cours d’eau une colline est dominé par la ville de Changu Narayan et son temple. Vous y montez et visitez le temple dédié à Vishnou, dieu protecteur au sein de la trinité hindoue. Construit au VIème siècle, il serait le plus ancien de la vallée. Vous pouvez y admirez les plus anciennes sculptures de Vishnou est accompagné de Garuda son véhicule.
Un second transport local permet de vous rendre à Bhaktapur. Le tapotement de la carlingue rythme les arrêts du bus. Chaque passager vous permet d’imaginer la vie népalaise.
Bhaktapur est peut-être la cité la plus traditionnaliste de la vallée. Une grande ferveur anime les fêtes hindoues de cette ville classée au patrimoine de l’UNESCO. Elle mérite son nom qui signifie littéralement la ville dévote. Les pagodes des nombreux durbar square ont été particulièrement bien restaurées. C’est un plaisir de déambuler dans les rues, observer les potiers dans toutes les phases de fabrication, les jeux des enfants toujours nombreux ou des discussions de voisines.
Vous avez le temps de profiter de cette ambiance avant de regagner votre hôtel.

Marche : 2 heures, +200m


Jour 6. Vers les sommets himalayens à Nagarkot

Vous prenez un bus local ce matin pour rejoindre le départ de votre randonnée. A travers les terrasses vous découvrez l’habitat de moyenne montagne et les maisons typiquement népalaises. L’habitation principale d’un étage est souvent épaulée par une étable. Le fourrage est stocké dans les branches d’un arbre à proximité, dans la cour les poules et les chèvres. Vous arrivez à Nagarkot et si le temps le permet, vous profitez du panorama sur la chaîne himalayenne.

Marche : 4 heures, +500m


Jour 7. A travers la campagne népalaise

Le lever de soleil est magnifique, les brumes se diluent dans le dégradé bleu/vert des premières rizières à vos pieds jusqu’à l’horizon. Au nord, les sommets himalayens prennent les premiers rayons. A travers une forêt de conifère pour la première partie de votre randonnée, vous progressez en balcon avec l’Himalaya à votre main droite. La vallée en-dessous se perd en vallons. Vous basculez sur l’autre versant en traversant des villages. Chaque terrasse épouse le relief avec fidélité et minutie.
Vous regagnez Dhulikel par la route.

Marche : 5 heures, +150m/-600m


Jour 8. Vers le monastère de Namobuddha

Vous empruntez un sentier qui serpente entre forêt et terrasses. A partir du col de Kabre, vous suivez la piste jusqu’à la colline de votre hôtel.
Après vous être installé, vous pouvez en une courte demi-heure rejoindre le monastère et le visiter. Ce monastère récemment agrandi et entièrement restauré prend l’allure de l’imposante cité monastique de Ganden à l’est de Lhassa. De nombreux peintres de la vallée ont travaillé ici. La vie de Bouddha côtoie les plus belles roues de la vie dans un style contemporain. La légende veut que le jeune prince Semchen Tchenpo offrit son corps pour nourrir une tigresse affamée qui ne parvenait plus à allaiter ses petits. Son acte de compassion lui a valu de se réincarner dans un des six paradis. Il se réincarna plus tard en Siddhartha Gautama, qui devient LE Bouddha que vous connaissez.
Vous assistez à la puja, cérémonie bouddhiste pendant laquelle les moines récitent des mantras sacrés au son des conques et des tambourins rituels.

Marche : 5 heures, +450m/-200m


Jour 10, 11 et 12. Safari

Le Teraï, à 200m d’altitude est une région souvent oubliée du Népal. Elle abrite pourtant une faune d’une grande diversité. C’est également un autre rythme, cette partie du pays est plate, un paradoxe au Népal. Parti le matin de Kathmandu, vous êtes accueilli en début d’après-midi au resort pour les premières activités. Safari à dos d’éléphant, en barque ou encore à pied. Vous découvrez une facette inattendue du Népal.
Le rhinocéros unicorne est une espèce qui se caractérise, outre sa corne unique, faut-il le préciser, par son allure préhistorique. Victime de braconnage et réduction de son territoire, il est maintenant bien représenté dans les parcs. Le gavial est l’autre animal particulier au Népal, c’est un crocodile chasseur de poisson espèce menacée. Pouvant mesurer jusqu’à six mètres, sa longue mâchoire lui permet de chasser les poissons. Vous pouvez également observez le crocodile commun, l’éléphant d’Asie et de nombreux oiseux si vous êtes attentifs. Bien entendu, le tigre fait également parti de la faune népalaise, comme le léopard très présent dans l’ensemble des moyennes montagnes. Mais pour voir le tigre, il faut beaucoup de chance ou bien un voyage dédié.
Retour à Kathmandu et installation à votre hôtel.


Jour 13. Journée libre

A partir des éclairages de votre voyage avec le guide, vous utilisez vos repères pour profiter de la capitale du Népal. L’ancien royaume hindouiste recèle dans sa capitale un mélange culturel unique, la rencontre de l’hindouisme et du bouddhisme. Les premières journées vous ont permis de mettre de côté vos repères socio-culturels. Vous pouvez librement appréhender la vie urbaine de la tumultueuse Kathmandu.
Dernière nuit au Népal.


Jour 14. Départ du Népal

Départ de votre hôtel pour l’aéroport. Vous arrivez en France le jour même ou le lendemain, selon les horaires de votre vol.